Machines à Tatouer Rotatives : Guide d’achat 2020

La machine à tatouer rotative date de 1978. Elle a été inventée par l’Allemand Manfred Kohrs, bien qu’une version antérieure ait été découverte par Samuel O’Reilly en 1891.  Au fil du temps, ces machines ont connu des évolutions considérables. Aujourd’hui, vous pouvez trouver une grande variété de machines à tatouer rotatives en ligne. Ces machines à tatouer se différencient largement en fonction de leur taille, de leur marque et de leur utilisation. Elles ont cependant un point commun : elles utilisent toutes un mécanisme à moteur électrique pour faire entrer et sortir les aiguilles tatouage de la peau.  

Top 5 des Machines à Tatouer Rotatives – 2020

(insérer le comparatif)

Quelle utilisation pour une machine à tatouer rotative ?

De nombreux tatoueurs pensent que la machine à tatouer rotative est plus faciles à manipuler et à maîtriser qu’une machine à bobine. En effet, elles sont performantes, ne vibrent pas autant et le moteur électrique est assez silencieux. L’effet rotatif de la machine est doux et, par conséquent, ne cause pas autant de dommages à la peau que les autres types de machines à tatouer. Elles sont souvent utilisées pour le traçage et l’ombrage. Elles peuvent produire des lignes nettes et précises et créer une grande quantité de couleur de remplissage. Avec un design beaucoup plus fin, elles permettent un travail de précision. Les machines à tatouer rotatives sont aussi généralement assez légères, ce qui est pratique pour travailler pendant de longues heures. Les machines à tatouer rotatives sont d’ailleurs très appréciées de certaines femmes tatoueurs qui peuvent mieux les tenir dans la main.

Comment fonctionne une machine de tatouage rotative ?

La machine de tatouage rotative est équipée d’un petit moteur à courant continu qui est enfermé dans une couche extérieure rigide. Ce moteur, alimenté en électricité, déplace les aiguilles de tatouage de haut en bas, extrêmement rapidement, selon un schéma beaucoup plus fluide et régulier que les machines à tatouer à bobines, presque cyclique. Grâce à ce mécanisme, l’encre est transportée à la bonne distance sous la peau.